Services de remorquage

L’accès maritime aux ports belges est assuré par les remorqueurs portuaires. En Belgique, c’est principalement la firme KOTUG-SMIT BELGIUM S.A. qui effectue ce travail. L’UBT peut se vanter d’une longue présence forte et efficace dans cette entreprise. Permettez-nous de vous présenter nos délégués syndicaux.

Les CCT d’entreprise de la firme KOTUG-SMIT BELGIUM sont rendues obligatoires et s’appliquent par conséquent à l’ensemble du secteur du remorquage.

Pour toute information sur nos CCT et le secteur du remorquage, n’hésitez pas à contacter la centrale UBT.

Services

Nos membres peuvent s’adresser à notre groupe professionnel pendant les heures de bureau pour toute question concernant le salaire, les temps de repos et de navigation, les congés, le licenciement, les formations, les certificats, et aussi au sujet du travail frontalier, des contrats étrangers ou de la sécurité sociale étrangère (par exemple demande de pension, …). Nous nous chargeons également du paiement des primes syndicales et aidons nos affiliés à remplir leur déclaration d’impôt, à introduire les demandes d’une bourse d’étude,… N’hésitez donc pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou à téléphoner au numéro 03 224 34 15.

ETF

Ces dernières années, la compétitivité de la navigation intérieure belge a été mise à rude épreuve. En tant que centrale professionnelle, nous voyons d’un mauvais œil combien d’armateurs et de bateliers indépendants déménagement leurs activités à l’étranger. Parfois, leurs travailleurs peuvent rester, mais le plus souvent ce n’est pas le cas. La Belgique perd donc de nombreux emplois. Dans d’autres cas, nous voyons que les entreprises s’établissent dans les anciens pays de l’Europe de l’Est, embauchent du personnel venant d’autres pays à des conditions qui leur permettent de descendre ici en dessous des prix du marché. De ce fait, nous ne perdons pas seulement des emplois, le bien-être de notre société est menacé à cause du non-respect des règles sociales. Les secteurs maritimes de l’UBT collaborent étroitement avec l’ETF, la Fédération européenne des travailleurs du transport, pour essayer de mettre fin à ces pratiques illicites. Sous la pression de l’ETF, le Parlement européen a adopté une directive prévoyant pour toute l’Europe des règles minimales en matière d’équipage et de sécurité à bord des bateaux. La lutte est loin d’être terminée, mais l’UBT n’a pas l’intention d’abandonner la partie …