Ne fermez pas les parkings autoroutiers, surveillez-les !

Ces deux dernières années, on assiste de plus en plus souvent à la fermeture de parkings autoroutiers.

Après les parkings de Drongen, Westkerke, Jabbeke, c’était le tour de celui de Wetteren. Mais c’était bien la première fois qu’un parking a été interdit aux routiers pendant la journée, le parking autoroutier sur la E40 à Wetteren, direction Ostende, et ce sans la moindre concertation avec les chauffeurs. Pour ces derniers, le respect des temps de conduite et de repos devient d’ailleurs de plus en plus difficile. Il était donc grand temps de passer à l’action !

La fermeture des parkings ne résout pas les problèmes, elle les déplace seulement. La seule solution, c’est une surveillance permanente des parkings. Nous constatons que depuis deux ans, le problème de la fermeture des parkings ne cesse de s’aggraver. Du sort des routiers, personne ne se soucie ! Entretemps, certains politiciens jouent à des jeux politiques aux dépens des chauffeurs. Les ministres Weyts et Jambon, et le secrétaire d’État Francken, qui lancent tweet après tweet, ne incapables à trouver une solution solide à l’insécurité sur les parkings routiers. Et des maires effrayés ferment de plus en plus de ces parkings.


La sécurité routière devenue moins importante ?

La législation sur les temps de conduite et de repos s’applique à tous les camionneurs et chauffeurs d’autocars. Après un maximum de 4,5 heures de route, ils doivent prendre une pause ou un repos. Ce qui est dans l’intérêt de tous les usagers de la route. A la suite de la fermeture des parkings autoroutiers, de plus en plus de routiers ont des difficultés à trouver un parking pour prendre leur repos. On voit aussi parfois des poids lourds stationner sur la bande d’urgence, parce que le non-respect des temps de conduite et de repos est passible de lourdes amendes que les routiers doivent payer eux-mêmes. Les chauffeurs se tournent vers les zones industrielles, les villages et les centres-villes pour trouver du parking.


Il y a déjà un manque de places sur les parkings autoroutiers !

L’Union belge du Transport organise depuis 2007 des enquêtes sur les parkings autoroutiers. Au printemps de cette année, nous avons publié la septième édition de notre livre noir au titre révélateur “Manque de places, de confort et de sécurité”. Le taux d’occupation moyen des parkings autoroutiers pour poids lourds s’élève à 102% en semaine et à pas moins de 146% le dimanche. La fermeture des parkings est un emplâtre sur une jambe de bois. Nous voulons de vraies mesures avec notamment un renforcement sensible de la police de la route au lieu du recours à des entreprises de gardiennage privées qui ne disposent d’aucun pouvoir policier.


Action de l’UBT à Wetteren largement relayée par les médias.

L’action que nous avons organisée jeudi après-midi 13 septembre à Wetteren a été l’occasion de sensibiliser tous les automobilistes et tous les routiers. Nous n’avons pas hésité à appeler le ministre Jambon à prendre ses responsabilités. Organisez la surveillance des parkings au lieu de les fermer. Mais pas en recourant à des firmes de gardiennage privées qui ne disposent d’aucun pouvoir policier. Soulignons que pendant notre action, nous avons reçu le soutien des fédérations patronales FEBETRA et Transport & Logistiek Vlaanderen. L’UPTR ne s’est pas montrée. Malheureusement, nous n’avons pas étés entendus par les responsables politiques. Apparemment ils n’aiment pas trop les syndicats du transport...

FrankMoreels 3