Conférence régionale de l'ITF Afrique - 6 mars 2024

Aujourd'hui, j'ai eu l'occasion de m'adresser à la Conférence régionale de l'ITF Afrique à Abidjan, en Côte d'Ivoire,

et de donner un aperçu de la manière dont mon syndicat, l'UBT, a fait preuve de solidarité mondiale en Afrique en écoutant les voix des travailleurs du transport et en travaillant ensemble pour lutter contre les employeurs multinationaux.

Vous pouvez lire mon discours complet ci-dessous.

 

Bonjour camarades,

Je vous apporte les salutations les plus fraternelles de mon syndicat en Belgique UBT/BTB
L’Union des travailleurs du transport Belge.
52.000 syndicalistes affiliés à mon syndicat vous saluent!

Et je voudrais commencer mon discours par une blague
Quand moi je suis arrivé en Côte d’Yvoir il y quelques jours
Je n’étais pas le seul Belge qui rendait visite au Côte d’Yvoir
Il y avait aussi la reine de la Belgique
qui arrivait pour rendre visite à ce pays
Mais nous n’étions pas sur le même avion
Et nous avions d’autres priorités
Moi j’ai choisi d’être parmi vous.

Je vais parler en Français
J’avais pensé faire moitié/moitié
français/anglais
Mais cela est moins confortable pour les interprètes
Et puisque nous sommes au Côte d’Yvoir
Ce sera le français.

Je voudrais aussi vous transmettre les salutations les plus fraternelles
de la Fédération européenne des travailleurs du transports.
Je voudrais vous rappeler que
L'ETF représente plus de 5 millions de travailleurs,
200 syndicats dans 38 pays européens.

Je suis ici en tant que président de l'ETF,
et je suis accompagné de Livia Spera, notre secrétaire générale.
En son nom également, je tiens à vous remercier
pour votre accueil chaleureux et votre hospitalité.

Je dois vous dire que je suis très heureux de voir autant d'amis dans cette salle,
car j'en ai, des amis en Afrique.
Ce sont tous des amis que je connais depuis longtemps.
Des camarades que j'ai rencontrés en travaillant ensemble
avec de nombreux syndicats en Afrique.

Vous devez savoir que je me rends en Afrique
au moins une fois par an depuis 2015
Pour visiter les deux projets que mon syndicat a
dans ce continent.

Cette conférence des affiliés africains n'est donc pas un premier contact pour moi,
ni un événement unique,
non, c'est une extension et une confirmation
de nombreux contacts avec des syndicats africains.

Car mon organisation syndicale
l'UBT/BTB, est impliquée dans les projets de coopération de l'ITF depuis 2015,
et nous l'avons fait à la demande de Steve Cotton, le secrétaire général de l'ITF.

Et je veux vous dire que pour moi, pour nous,
la solidarité n'est pas seulement un mot
que nous prononçons lors de nos réunions.
La solidarité que moi, mon syndicat et l'ETF prônons,
se traduit par des actions concrètes.
Certains aiment parler de solidarité,
mais nous, nous voulons la mettre en pratique
Dans des projets de collaboration qui renforcent les syndicats
Impliqués dans ces projets.

C'est ce qui nous a poussé à répondre favorablement à l'appel de l'ITF.
Non pas parce que nous pensons que nous devrons être paternalistes et venir ici en Afrique en Côte d'Ivoire ou au Kenya et vous dire ce que vous devez faire.
Que du contraire.
Si nous sommes ici, c'est aussi pour vous écouter et nous sommes convaincus qu'en travaillant ensemble,
mon syndicat, l'UBT et vos syndicats,
nous pouvons tous, vous et nous, apprendre,
échanger de bonnes idées,
partager de bonnes pratiques, se donner des idées,
et développer des stratégies en commun.

Nous croyons également que tout le monde a le droit de vivre heureux
dans le pays il où elle est né(e).
Et nous croyons que tout le monde a le droit d'avoir un emploi décent,
un bon emploi dans le pays où il ou elle est né(e).
Et nous croyons aussi que chacun a le droit d'être respecté dans cet emploi et de pouvoir travailler dans de bonnes conditions de travail
avec un salaire décent qui permet de payer les factures à la fin du mois.

 

Mes frères et mes sœurs,
J'ai eu l'occasion de visiter les ports de Mombassa au Kenya
et d'Abidjan au Côte d'Ivoire,
J'ai visité des parkings au Kenya et au Côte d'Ivoire.
J’ai visité des dépôts logistiques à Nairobi,
J’ai discuté avec le personnel des aéroports au Kenya et au Côte d’Yvoir
J'ai discuté avec des travailleurs portuaires, des chauffeurs de camions, de bus et de taxis dans différents pays d'Afrique.

Et c’est vrai qu’il y a des différences entre la situation en Europe et celle en Afrique.

Mais j'ai aussi constaté que les défis auxquels les travailleurs du transport sont confrontés
ne sont pas si différents.
Nous sommes tous confrontés aux mêmes multinationales comme Bolloré, Boluda, Kuhne&Nagel, DHL, Amazon, Uber, .. et j’en passe.
Nous sommes tous confrontés à l'exploitation de travailleurs et travailleuses
et à des employeurs qui ne respectent pas les travailleurs.

Nous sommes tous confrontés à la digitalisation, à l'intelligence artificielle, à l'automatisation...

Nous partageons les mêmes problèmes.

Nous avons donc le choix, mes frères et sœurs :
soit nous relevons tous ces défis dans notre propre pays,
soit nous le faisons ensemble, sachant que nous sommes plus forts lorsque nous travaillons ensemble.
Les employeurs, les multinationales ont une stratégie internationale,
Si elles en ont une, nous devrons en avoir une aussi.

Camarades, les grands discours, c'est bien beau,
mais je crois que la vraie solidarité se mesure
à ce que nous construisons ensemble dans la vie de tous les jours.

Et je vous le dis, camarades, je vous promets que l’UBT, le BTB,
que l'ETF,
Livia et moi-même continuerons à construire ensemble avec nos amis africains.
Dans les années à venir, vous ne nous entendrez pas seulement parler de solidarité internationale. Vous nous verrez sur le terrain, avec des projets concrets, des actes de solidarité, une présence sur le terrain. Vous verrez que vous avez des amis en Europe, tout comme nous savons que nous avons des amis en Afrique.

Un syndicaliste africain du syndicat des dockers du Kenya m'a appris un proverbe africain :
si tu veux marcher vite, alors marche seul,
mais si tu veux marcher loin, marchez ensemble.
Et c'est ce que nous allons faire dans les années à venir.
Marcher loin, donc marcher ensemble.
Ensemble, nous sommes forts !

Viva l’ITF
Viva les syndicats africains
Viva la solidarité internationale.