Êtes-vous content de votre organisation syndicale ?

Grande enquête sur l’attitude des Belges par rapport à la numérisation, l’automatisation et les autres défis sur le lieu de travail.


Une chose que nous voulons absolument éviter, c’est de perdre le contact avec le contexte et la réalité sociale. C’est pourquoi l’UBT a organisé, dans la perspective de son congrès statutaire tenu en l’automne 2018, une enquête parmi la population belge. Nous avons examiné comment les Belges se positionnent par rapport à la numérisation, l’automatisation et le dumping social. Pour ces trois thèmes, nous avons élaboré en toute clarté nos résolutions pour les années à venir. Nous avons en même temps demandé aux Belges ce qu’ils pensent des organisations syndicales, de certaines catégories professionnelles et de la sécurité sociale.

L’enquête a abouti à quelques résultats intéressants. Ainsi, seulement 20% des Belges ne sont pas favorable aux syndicats. Trois Belges sur quatre sont convaincus que le dumping social constitue une menace pour l’avenir de l’Union européenne. Les Belges sont aussi convaincus que la situation s’améliorera si tous ceux qui travaillent en Belgique touchent un salaire belge et paient les impôts belges. Les entreprises devraient appliquer le principe d’un salaire égal pour un travail égal et ce partout en Europe. Enfin, il faudrait aussi instaurer un salaire minimum en Europe.

Frank Moreels, Président de l’UBT: « Au vu des résultats des élections, une conclusion s’impose : le Belge moyen a perdu confiance en la politique. En revanche, l’enquête montre que les Belges n’ont pas perdu confiance dans les organisations syndicales. 80 % des Belges ont une idée plutôt positive des organisations syndicales. Cela nous conforte dans notre conviction que l’UBT a encore un rôle important à jouer dans le monde de demain. »

 

Téléchargez les résultats de cette enquête (pdf).

 

Les 7 principales faits et chiffres

 

Enqute FR 07

Enqute FR 07

Enqute FR 07

Enqute FR 07

Enqute FR 07

Enqute FR 07

Enqute FR 07

 

 Cette article est publiée dans la dernière édition de be motion, le magazine trimestriel de la FGTB-UBT. Lisez ce magazine complètement en ligne.