Journée du bagagiste - 8 mai 2018

Ce mardi 8 mai, l’Union Belge du Transport organise pour la troisième fois la « Journée du bagagiste ».

Dans les aéroports, les bagagistes traînent jusqu’à 30 tonnes de bagages en un jour. Quelle que soit la couleur de leur peau ou leur origine. L’UBT ne tient pas seulement à remercier les bagagistes mais aussi à informer les voyageurs qui prennent l’avion : sans bagagistes, pas de vol.

Frank Moreels, président de l’UBT : “Les passagers pensent encore trop souvent que tout est automatique, ils ne savent pas que leurs bagages ne sont pas transportés directement du comptoir d’enregistrement à l’avion. Les bagagistes sont contraints de se mettre à genoux dans la soute de l’avion pour y ranger ou décharger les bagages. Un bagagiste déplace jusqu’à 30 tonnes par jour !”.

Les bagagistes travaillent dans des conditions difficiles sans que leur travail soit apprécié. Frank Moreels : « En raison de la charge physique, il s’agit d’un travail qu’on ne peut pas faire pendant toute sa carrière. Beaucoup de bagagistes ont des problèmes de genou ou de coude. Par ailleurs, il s’agit souvent d’emplois à temps partiel. A la suite de la politique antisociale du gouvernement, les bagagistes seront eux aussi forcés de travailler plus longtemps alors qu’ils exercent effectivement un travail pénible. Alors, un petit mot de remerciement leur ferait du bien.