Caméras “intelligentes” contre le dumping social : le secrétaire d’Etat Philippe De Backer donne raison à l’UBT-FGTB ... enfin

L’UBT-FGTB plaide depuis des années pour durcir la lutte contre les pratiques de dumping social, y compris en recourant à l’utilisation de caméras « intelligentes ».

Non seulement parce que le dumping social détruit des emplois en Belgique, mais aussi parce que l’Etat perd des recettes dans la sécurité sociale et dans la fiscalité.

L’utilisation de caméras : une évidence !

Frank Moreels, Président de l’UBT-FGTB : “Nous plaidons depuis des années pour l’utilisation de caméras “intelligentes” dans la lutte contre les pratiques de dumping social. C’est d’ailleurs une évidence ! La Belgique est remplie de caméras pour les contrôles de section, dans les terminaux portuaires, etc. L’utilisation de ces caméras dans la lutte contre les entreprises de transport qui ne respectent pas la législation en matière de transport est donc l’évidence même.”

La législation sur le cabotage ne laisse planer aucun doute : une firme de transport « étrangère » peut effectuer trois transports en Belgique dans les sept jours qui suivent un transport international. Tous ceux qui sont actifs dans le secteur du transport savent que cette règle, tout comme de nombreuses autres règles dans le secteur, ne sont tout simplement pas respectées.

Soit on envoie des milliers d’inspecteurs sur le terrain pour assurer le contrôle et le respect de la législation, soit on utilise les technologies modernes à bon escient ...

Philippe De Backer fait enfin ce que l’UBT-FGTB demande depuis des années

Si c’est bon, nous le disons ... Frank Moreels: “Philippe De Backer annonce qu’il entend utiliser les caméras ANPR dans la lutte contre le dumping social. C’est une bonne chose car l’UBT-FGTB le demande depuis trois années déjà. C’est d’ailleurs à l’initiative de l’UBT que cette mesure a été reprise dans le « Plan pour une concurrence loyale » dans le secteur du transport, un plan que nous avons exigé, négocié et signé comme organisation syndicale. Ce plan était une initiative prise en 2016 par Bart Tommelein, le prédécesseur de De Backer. “

Pourquoi a-t-il fallu attendre aussi longtemps ?

Si ça dure trop longtemps, nous le disons aussi ... Pourquoi le secrétaire d’Etat annonce-t-il seulement maintenant cette proposition, comme les carabiniers d’Offenbach ? Parce qu’il se rend compte seulement maintenant que le dumping social est un véritable cancer ? Mais mieux vaut tard que jamais. Frank Moreels : “Dans le bimensuel de la FGTB, j’ai plaidé en 2015, et ce n’était pas la première fois que je le faisais, pour utiliser les caméras dans la lutte contre le dumping”.

Augmenter le nombre d’inspecteurs reste une priorité pour l’UBT-FGTB

Frank Moreels: “Philippe De Backer réagit comme piqué par une mouche chaque fois que l’UBT-FGTB demande de recruter effectivement les cents inspecteurs supplémentaires qu’il avait promis pour combattre le dumping social. Promesse qu’il n’a toujours pas tenue. Mais il se trompe d’ennemi en tirant à boulets rouges contre l’UBT-FGTB. Car nous croyons que le secrétaire d’Etat veut, tout comme nous, combattre les pratiques de dumping social. Sa proposition d’utiliser les caméras ANPR est une bonne proposition, qu’il faut maintenant mettre en œuvre rapidement.”