La solution à la pénurie de chauffeurs : de meilleures conditions de travail et de salaire !

La pénurie de chauffeurs n’a jamais disparu.

D’après Flows, le manque de chauffeurs dans l’Union européenne s’élève à quelque 400.000, tandis qu’en Belgique, 42% des chauffeurs actuels partent à la pension dans les dix années à venir. La question que tout le monde se pose : comment résoudre ce problème ?

Améliorer l’attrait du métier de chauffeur ne sera pas facile, mais un certain nombre de mesures peuvent aider à réaliser cet objectif, mesures dans lesquelles les employeurs jouent un rôle crucial !

Améliorez les conditions de travail et de salaire !

Les bas salaires sont à l’origine du cercle vicieux de la pénurie de chauffeurs. En raison des bas salaires, les chauffeurs sont contraints de faire de longues semaines de 60 heures et plus pour avoir un salaire décent. Ces longues semaines de travail sans repos suffisant font que des chauffeurs décrochent ou vont travailler dans d’autres secteurs qui paient mieux (construction, métal, chimie, … ).

Rétablissez l’équilibre entre travail et vie privée !

Une semaine de travail de 60 heures va directement à l’encontre du souhait de la jeune génération d’avoir un meilleur équilibre entre travail et vie privée. Entre une semaine de travail de 38 heures avec un salaire décent qui laisse du temps pour la famille et soi-même et une semaine de travail de 60 heures pour gagner le même salaire, le choix est vite fait de ne pas commencer à travailler comme chauffeur. Même FEBETRA, la fédération patronale, reconnaît le problème et admet que les jeunes n’ont plus la volonté de faire de longues journées et de longues semaines. 

Fair-transport unit !

La pénurie engendre une augmentation des prix, un principe économique qui n’existe apparemment pas dans le secteur du transport. L’exploitation des chauffeurs et le dumping social font que les chargeurs et les donneurs d’ordre peuvent continuer à organiser leurs transports à des prix ridicules. Il faut mettre fin à ces pratiques. Si les entreprises de transport obtiennent un meilleur tarif pour leurs activités, elles pourront payer de meilleurs salaires à leurs chauffeurs. Un prix honnête et correct pour le transport, voilà ce qui unit travailleurs et employeurs. Il est grand temps que les entreprises de transport pratiquent à nouveau des tarifs corrects et selon l’organisation patronale TLV, les temps sont mûrs pour le faire.