Commerce des combustibles - Une prime corona unique de 250 euros grâce à l’UBT

Début avril, les partenaires sociaux du secteur du commerce de combustibles (CP 127) ont conclu un accord visant à récompenser pour leurs efforts les travailleurs qui ont continué à travailler pendant le confinement.

Cet accord prévoyait l’octroi à chaque travailleur d’une prime unique de 250 euros à la condition que le gouvernement offre la possibilité d’exonérer cette prime du précompte professionnel et des cotisations sociales, c’est-à-dire à condition que cette prime soit fiscalement avantageuse. Hélas, cette prime fiscalement attractive n’a pas été acceptée et a été remplacée par des chèques consommation fiscalement avantageux.


CCT ‘chèques consommation’

L’UBT-FGTB n’a cessé d’insister auprès des employeurs pour honorer l’accord conclu en avril et payer la prime corona de 250 euros sous forme de chèques consommation. Mais jusqu’ici, les employeurs refusaient de payer, arguant que tous ceux qui répondaient aux conditions avaient déjà reçu une prime équivalente. Toutefois, la seule garantie pour assurer que chaque travailleur qui répond aux conditions reçoive effectivement la prime est la conclusion d’une CCT. C’est pourquoi l’UBT-FGTB a insisté pour transformer l’accord conclu en une convention collective applicable à tout travailleur du secteur afin qu’il reçoive la prime corona, quelle que soit la taille de l’entreprise où il travaille.


Tout le travail fait par l’UBT-FGTB

Après médiation du président de la commission paritaire, les employeurs ont finalement accepté de convertir l’accord conclu en convention collective. Et ce grâce aux efforts de l’UBT : c’est nous qui avons demandé aux employeurs de conclure une CCT, c’est nous qui avons fait convoquer la commission paritaire pour donner exécution à l’accord. C’est grâce à nos efforts et à nos pressions qu’il y a maintenant une CCT signée !

Grâce à cette CCT, chaque travailleur qui répond aux conditions à droit à cette prime corona unique qui est accordée pour toute la période des mesures de confinement (c’est-à-dire du 16 mars au 3 mai compris) aux travailleurs qui répondent cumulativement aux conditions suivantes :

  • pendant la période susmentionnée, le travailleur a principalement effectué des livraisons à domicile de mazout et/ou de gaz propane en vrac ;
  • le nombre de jours effectivement travaillés pendant cette période est égal à au moins 20 jours de 6 heures minimum.

 

Contrôlez si vous avez reçu la prime !

Si vous pensez avoir droit à cette prime et que vous ne l’avez pas encore reçue, n’hésitez pas à prendre contact avec le secrétariat régional de l’UBT !

 

Téléchargez le bulletin d'info (pdf).